Lettres d'amour de 0 à 10, Susie Morgenstern, Neuf de l'Ecole des loisirs

Lettres d'amour de 0 à 10, Susie Morgenstern, Neuf de l'Ecole des loisirs

La mère d'Ernest est morte en le mettant au monde et son père s'est enfui, c'était il y a 10 ans. Depuis il vit entre sa grand-mère paternelle et Germaine, la gouvernante, dans un univers studieux et silencieux, agrémenté de soupes, pommes et biscottes. Il aurait suffit que je vous dise qu'il n'a jamais mangé de chocolat pour vous faire comprendre combien sa vie est taciturne...

Victoire de Montardent, seule fille affublée de 13 frères, qui portent chacun le prénom d'une des 12 tribus d'Israël (sauf un bien sûr, mais ses parents étaient sûrs que ce serait une fille...), anime joyeusement l'appartement entre sa collection d'emballages de chocolats et les bons petits plats.

Les 2 se rencontrent à l'école et Ernest découvre enfin la saveur de la vie  (et du chocolat) et la fait partager à sa grand-mère qui renaît à la vie et chacun l'aidera à retrouver la trace de son père.

Ne vous fiez ni à la couverture ni au tître ! Il ne s'agit pas d'une historiette amoureuse, mais d'une histoire d'amour maladroite d'un père pour son fils (écrite jour après jour depuis 10 ans, mais chut , je ne vous ai rien dit !...).

Même si Victoire clame haut et fort à tous qu'elle épousera Ernest dans "13 ans, 8 mois et 3 jours", ce qui peut être lassant à la longue et que les filles de l'école sont folles de la beauté du jeune garçon.

Juste une phrase dérangeante page 45 sur le mot viol utilisé de façon maladroite et qui tombe dans le récit comme un cheveu sur la soupe.

Voilà donc une petite histoire bien distrayante et malgré tout profonde. Je vous laisse la méditer avec ou sans chocolat !

Dès 13 ans

ML