Les sales gosses, Charlye Ménétrier McGrath. éd Fleuve

Les sales gosses, Charlye Ménétrier McGrath. éd Fleuve

Jeanne a 81 ans et ne décolère pas car ses enfants l'ont placée en maison de retraite.
Mince !
Après tout ce qu'elle a fait pour eux !
Tout ce qu'elle a sacrifié !

Puisque c'est comme ça, on va voir ce qu'on va voir... Et Jeanne de simuler la démence pour faire tourner en bourrique ses ingrats descendants... Et d'y prendre goût parce qu'en fait c'est très drôle et très créatif.

Mais si les enfants s'arrachent les cheveux, il y a une bande de copains à la maison de retraite, qui eux, voient clair dans le jeu de la nouvelle pensionnaire et lui proposent de rejoindre leur groupe un peu spécial.

BIen sûr c'est improbable, bien sûr ce livre n'aura pas le Goncourt, mais quand on tombe sur un premier roman au parti pris si joyeux et si pétillant, on fonce.

A