La carte du souvenir et de l'espoir, Jennifer zeynab Joukhadar. éd les Escales

La carte du souvenir et de l'espoir, Jennifer zeynab Joukhadar. éd les Escales

New York, Été 2011. La mère de Nour, Houda et Zahra, qui a perdu son mari, décide qu’il est temps de rejoindre leur famille en Syrie. On parle peu de baba et pour se souvenir de lui, pour contenir la peine, la petite Nour se raconte sans cesse l'histoire que son cher baba lui disait : celle de Rawiya, une jeune fille du XIIe siècle qui s'était enfuie de son village et s'était travestie pour devenir "l’apprenti" du cartographe al-Idrisi.

Mais en Syrie c'est la guerre et une bombe détruit la maison familiale. Il n'y a plus qu'à s’enfuir, et traverser les sept mêmes pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord qu'al-Idrisi et Rawiya neuf cents ans plus tôt.

On parle d'un livre dans la veine des cerfs-volants de Kaboul et c'est tout à fait juste. l'alternace des chapitres "voyage d'al-Idrisi" "voyage de Nour et sa famille" se lit de manière très fluide et permet de découvrir un peu mieux le passé et le présent de ce pays. Quant à Nour elle grandit beaucoup au cours de ce périple, et la jeune fille qui arrive n'a plus grand chose à voir avec la petite fille qui est partie ... A part sa gentillesse peut-être.

A